Logistique sans gluten

Glutenfree mon ami Cuisiner sans gluten →

 

LA LOGISTIQUE DU SANS​​ GLUTEN

 

 

 

 

 

La​​ logistique​​ quotidienne

 

Les malades céliaques et intolérants au gluten pensent constamment au gluten. Dans notre cas, ce sont nos enfants qui sont atteints, mais je peux vous assurer que notre attention ne se relâche jamais!

La logistique quotidienne à mettre en place et à adopter est fondamentale:​​ plus ce sera bien pensé, bien réfléchi en fonction de vos besoins, de vos envies, de votre façon de vivre, mieux cela s'intégrera dans vos habitudes quotidiennes, et moins cela sera ressenti comme une contrainte.

 

 

A la maison...​​ 

 

C'est l'endroit stratégique. Le plus important. Et le plus facile aussi, car c'est le seul endroit ou vous pouvez tout maîtriser!​​ 

Mais tout dépend de votre situation: vous pouvez décider de mettre en place un environnement 100% sans gluten. C'est à dire que tout aliment qui entrera dans votre cuisine sera certifié sans gluten. Dans ce cas la, ça simplifie tout et vous n'avez aucun stress, aucune inquiétude. Dans beaucoup de cas cependant, la maison ne sera pas à 100% sans gluten, et il faudra mettre en place certains protocoles afin d'éviter les contaminations.

ChtKDy8VIAAdzwe.jpg

 

CONSEIL PRATIQUE : comment partager la cuisine entre gluten et sans-gluten?

Si un ou plusieurs membres de la famille continuent de consommer du gluten:​​ 

1.​​ Premier conseil de base!!​​ ISOLER LE GLUTEN! Placez tous les aliments contenant du gluten (pâtes, biscuits, farines) dans un placard spécifique. Ne les mélangez pas avec les versions sans gluten: cela vous permettra de prévenir les contaminations croisées et vous évitera de vous trompez de paquet en cuisinant 😉

2.​​ Bien évidemment, ne placez pas le pain 'normal' et le pain sans-gluten dans la même huche à pain...

3.​​ Nettoyez consciencieusement les plan de travail et table​​ dès que vous y consommez aliments contenant du gluten.

4.​​ Lavez consciencieusement les ustensiles de cuisine​​ utilisés pour préparer des aliments contenant du gluten.

5.​​ Si vous continuez à cuire des pâtes standards: Si possible, investissez dans​​ 2 passoires, réservant l'une au sans-gluten strict. (il est très difficile de nettoyer a fond une passoire).

6.​​ Gérer les plats sans gluten toujours AVANT les versions gluten afin d'éviter les contaminations.

7.​​ N'utilisez pas les mêmes plaquettes de beurre / les mêmes pots de confiture / de miel / de Nutella: si possible, achetez 2 plaquettes de beurre / 2 pots de confiture / 2 pots de miel / 2 pots de Nutella : 1 pour le sans-gluten & 1 pour le gluten - cela vous permettra d'éviter les contaminations croisées!​​ 

En effet, si vous tartinez votre tranche de pain 'normal' de beurre, confiture ou miel et revenez avec votre couteau dans la plaquette / le pot, vous 'contaminez' cette plaquette / ce pot avec du gluten, qui devient inutilisable pour les intolérants et céliaques.​​ 

8.​​ De même pour le fromage: Traditionnellement, on est habitué à prendre un morceau de fromage et à tartiner notre tranche de pain. Et souvent revenir avec le même couteau chercher davantage de fromage...Dans ce cas on contamine le fromage avec du gluten... Le truc est d'utiliser un couteau spécifique pour le fromage: celui-ci ne sera utilisé que pour prendre le fromage, il ne touchera pas votre pain, vous utiliserez un autre couteau pour tartiner votre tranche de pain.

9.​​ ETIQUETEZ LES POTS RESERVES AU SANS-GLUTEN! de cette façon, vous les identifierez immédiatement et ca vous évitera de vous tromper. Dans notre cas, nous demandons à nos enfants de préparer des gros​​ post-it​​ avec leurs noms et des dessins, que l'on scotche ensuite​​ sur les pots qui leur sont réservés. Ça leur fait plaisir et ça les fait participer au protocole 😉

 

 

 

Les courses

 

ah les premières courses sans gluten! on ne les oubliera pas!

On sortait de l'hôpital. On était sans les enfants. Un peu 'assommés' après l'annonce, pas trop sûrs de ce que ça signifiait, un peu ailleurs. Alors - vue que le régime sans gluten devait impérativement commencer le soir même - sur le chemin du retour on s'arrête au supermarché acheter de quoi faire à manger...

Du sans gluten? bon, c'est quoi au juste déjà? qu'est-ce qu'il a dit? blé? seigle? orge? quoi d'autre?​​ ...dans notre cas, tout cela s'est fait entre anglais et norvégien​​ à​​ l'hôpital, français entre nous, puis différentes langues au supermarché en fonction de l'origine des produits (Danemark, Suède, Angleterre)...la panique! On avait l'impression que TOUT contenait du gluten! on passait 5 minutes par article, a lire et relire la liste des ingrédients, faire les traductions d'une langue à l'autre, se concerter pour être sûrs...Ça nous a pris 2h pour des courses pour 3 jours...Là, on a commencé à se rendre compte de la chose. Qu'il allait nous falloir du temps, beaucoup de temps pour s'y faire. Notre expatriation n'aidant pas.

 

CONSEIL PRATIQUE : la liste d'ingrédients....

Attention à toujours bien lire en détail la composition d'un produit que vous n'avez pas l'habitude d'acheter - ou un produit qui indique 'nouvelle recette' / 'encore meilleur': toujours vérifier qu'ils n'ont pas ajouté du gluten dans la nouvelle version de leur produit!​​ 

(et puis, on apprend toujours beaucoup en lisant ces petites lignes 😉 )

 

food-labelling-section3-1.gif

Exemple de liste d'ingrédients: les allergènes sont en​​ GRAS

(from foodlabel.org.uk)

 

 

 

A l'extérieur...

 

C'est là où ça se complique, tout simplement car un certain ​​ nombre de paramètres que vous ne pouvez pas contrôler entrent en jeu...

 

Le choix d'un​​ restaurant​​ pourra s'avérer problématique, dans certains pays, dans certaines villes.​​ 

 

CONSEIL PRATIQUE : au restaurant

En Norvège​​ (où nous vivons), il y a toujours un menu spécial allergènes consultable où tous les allergènes possibles sont listés pour chaque plat (gluten, laitages, fruits à coques, céleri…). C'est donc assez facile. On tombe parfois sur des établissements ne proposant aucune option sans gluten, mais c'est rare, et au moins on est sûrs!

D'expérience nous savons qu'il n'en est pas de même​​ en France. MAIS: demandez! Lorsqu'il s'agit de chaînes de​​ restaurant, le chef d'établissement possède toujours un document listant tous les composants des plats proposés sur sa carte. Si vous avez de la chance, vous tomberez sur quelqu'un de compréhensif qui acceptera d'aller vous le chercher (oui, ça nous est arrivé - bon, essayez d'éviter le rush de 12:30, ça peut aider à ce qu'il soit conciliant…). ​​ Si vous n'avez pas de chance, si on ne vous répond pas clairement, de façon assurée, si la personne à qui vous avez à faire ne semble pas comprendre ce qu'est le gluten, ce qu'est un allergène:​​ PARTEZ! ne prenez aucun risque​​ 😉​​ Autre conseil: essayez un petit établissement, avec quelques tables uniquement - là, il sera probablement plus facile d'expliquer ce qu'est le gluten, voir de parler au chef.

 

CONSEIL PRATIQUE : au restaurant

Si vous êtes dans notre cas -​​ à​​ savoir: parents non malades avec enfants céliaques - et si vous commandez un plat avec du gluten pour vous:​​ OCCUPEZ VOUS TOUJOURS DU PLAT DE VOTRE ENFANT AVANT LE VOTRE!​​ 

(oui, d'accord, c'est ce qu'on fait normalement toujours​​ en tant que parent, mais bon, là​​ en l'occurrence c'est très important)

Découpez sa viande, ses légumes, sa pizza, son sandwich avant de toucher​​ à​​ votre plat!

N'utilisez pas vos couverts dans son assiette!

Ne découpez pas votre pain​​ à​​ cote de ses couverts! isolez vos miettes 😉

 

 

 

Invitations à dîner, fêtes d'anniversaire & co.

 

Il n'est pas toujours aisé de parler de ses différences. Et il arrive qu'on se retrouve en situation difficile simplement parce qu'on​​ ne​​ veut pas 'embêter les autres'. Ça nous est arrivé, et ça nous arrive toujours, même si c'est souvent stupide, c'est la nature humaine...

Après l'annonce de la maladie de nos enfants nous avons eu à faire à des situations diverses, pas faciles à gérer parfois. Voici notre vécu, et les leçons que nous en avons tirées:

 

 

Problème 1​​ :​​ les invitations à​​ dîner

7113.jpg

 

Nous avons remarqué​​ que les invitations​​ à​​ dîner se sont faites plus rares. Bon, nous avions​​ aussi de jeunes​​ enfants, 2​​ en plus, ça n'aide pas! 😉 Nous avons des amis qui nous ont avoué ne plus oser nous inviter car ils avaient peur de faire des erreurs dans les préparations culinaires et de contaminer nos enfants... Bref, ils ne savaient tout simplement pas quoi faire à manger et comment le gérer dans leur cuisine. C'est légitime comme interrogation, et au moins ça montre qu'ils tiennent​​ à​​ nous 😉​​ 

Solution: inviter les chez vous!

ou invitez vous chez eux en proposant de participer a la préparation du repas 😉

Note: ça arrive aussi que vous ayez des amis vraiment supers qui achètent spécialement du 'gluten free', et tout en double (la plaquette de beurre, le fromage) afin d'éviter des contaminations, et qui lavent et relavent les ustensiles de cuisine quand vous venez manger chez eux...et ça, ça fait drôlement chaud au cœur (un grand merci à Céline, Liv Sigrid et Katia!).

 

 

Problème 2: les​​ fêtes d'anniversaires

 

birthday.jpg

 

Si vous êtes dans notre cas​​ (parents avec enfants céliaques), vous aurez à faire des fêtes d'anniversaire: celles pour vos propres monstres, ça va, vous pouvez gérer (enfin, les gâteaux, parce que pour le reste en général ça dégénère vite...). Pour les fêtes auxquelles sont invités vos loulous, et ben, il va falloir être vigilent, très vigilent.​​ 

 

Je vais vous rapporter ici notre expérience d'expatriés en Norvège - donc de fêtes d'anniversaire type Norvège. Je ne sais comment se passent​​ ce genre de choses en France...mais bon, - la base​​ gâteaux/cris/cadeaux/cris/course poursuite dans les escaliers/pleurs?/ménage​​ ne doit pas être si différente...

 

PREMIER CONSEIL: contactez les parents organisateurs dès la réception de l'invitation et parlez ouvertement de votre problème! demandez par exemple ce que les parents pensent servir comme gâteaux et autres bonbons. Proposez de venir avec votre propre petite version sans gluten du gâteau pour votre enfant, ainsi que des bonbons sans gluten​​ 

 

ATTENTION: même si les bonbons offerts a la fête d'anniversaire sont certifiés sans gluten, il est fort probable qu'ils soient proposés dans un bol et que les petites mains des autres participants ne soient pas 'sans gluten' elles... alors n'hésitez a apporter votre propre petit bol de bonbons pour votre enfant.

 

PETIT TRUC: votre enfant a déjà compris qu'il est 'différent', alors aidez le en essayant de rendre ces fêtes d'anniversaire le plus normales pour lui - oui, ça va vous demander d'essayer de faire le même gâteau que les autres parents, mais ça signifiera beaucoup pour votre enfant au moment de le manger avec ses copains - il/elle se sentira moins différent, presque pareil 😉

 

Nous avons beaucoup de chance en Norvège car la population est très bien informée sur la maladie céliaque et l'intolérance au gluten. Les invitations d'anniversaire comportent​​ souvent​​ la mention​​ 'si vous avez des allergies et/ou un​​ régime alimentaire spécial - contactez les parents'! génial non? Du coup, après ces quelques années, les parents des amis de nos enfants sont au courant de leur régime spécial. Et la plupart font l'effort de préparer des gâteaux sans gluten pour les fêtes d'anniversaire afin que tous les enfants soient égaux (c'est très importants pour les scandinaves). Dans ces cas là, nos enfants sont ravis, très heureux et soulagés de pouvoir partager tout sans s'inquiéter.

Par contre ce genre de situation peut aussi soulever un autre problème...

 

 

Problème 3 : faire confiance...

FuturePay-Customer-Trust.jpg

 

Faire confiance...ce n'est pas toujours évident. Vous êtes invités / vos enfants sont invités chez quelqu'un que vous connaissez, mais ce ne sont pas des amis 'proches'. On vous assure que ce qui va être servi est sans gluten. On vous le redit quand vous demandez une deuxième fois afin d'être bien sûrs...Vous faites donc confiance. Naturellement. Dans la plupart des cas, pas de souci. Les ​​ gens comprennent bien l'importance des allergènes. Mais il nous est arrivé 2-3 expériences malheureuses à ce sujet. Nous vous les rapportons a titre d'exemple:

 

1.​​ à une fête d'anniversaire où votre enfant est invité, on nous assure que tout (TOUT) est sans gluten :

 -​​ moi aussi je suis un régime sans-gluten (c'est beaucoup mieux pour notre santé​​ hein?), alors je sais ce que​​ c'est, vous inquiétez pas!

 ​​ - mmmh,​​ oui,​​ ok, très bien...(vous sentez la pointe de scepticisme?)

 Et là vous sentez le regard inquisiteur de votre enfant genre​​ 'non, maman,​​  steuplait,​​ c'est bon, arrête'...

...ok, j'arrête.

Tout se passe bien. Votre enfant est ravi de partager le même gâteau, les mêmes bonbons que tous ses amis.​​ 

A un moment donné, vous vous rendez compte que vous n'avez plus de café (LA boisson nationale en Norvège!) - vous allez à la cuisine​​ en rechercher. Vous​​ remarquez un reste de paquet de bonbons que vous ne connaissez​​ pas (car vous connaissez TOUS les paquets de bonbon sans gluten disponibles au supermarché du coin). Par habitude vous le prenez pour lire les ingrédients...et là vous voyez que ces satanés bonbons contiennent du gluten...D'un coup vous passez par plusieurs sentiments: colère et déception. Et puis vous vous sentez nulle, nulle d'avoir fait confiance et de ne pas avoir tout vérifié. Mais comme vous ne voulez pas embêter devant les reste des parents cette mère de famille​​ 'qui elle aussi s'y connait en gluten free (c'est​​ trop cool!)', vous ne dites rien, vous cherchez votre enfant au milieu de la marmaille et lui demandez discrètement si elle a déjà mangé un de ces foutus bonbons...soulagement quand elle dit non...

 

2.​​ on vous invite​​ à goûter des 'vaffles' (genre de gaufres plates servies avec de la confiture et de la crème fraîche - LE goûter par excellence des norvégiens). On vous assure que la préparation utilisée est sans-gluten. Tout se passe bien, il fait beau, l'après-midi est agréable. Vous rentrez à la maison. On vous appelle:

 -​​ heu​​ (petite voix)...suis vraiment désolé, mais je​​ viens de réaliser​​ que je me suis​​ trompé​​ de paquet quand j'ai préparé les gaufres. Votre fils a mangé​​ une gaufre​​ avec gluten.

...

Là vous regardez votre fils et vous vous dites​​ et merde...

 

Alors oui il faut vérifier en permanence, ne pas hésiter (surtout pas) à demander!

MAIS, il faut aussi se faire à l'idée que ce genre de situation arrive. Et arrivera encore. Vous ne pouvez pas vous coupez (ou vos enfants) de toute interaction sociale. Vous ne pouvez pas rester cloîtrer à la maison. Vous devez également 'faire confiance', vous ne pouvez pas douter en permanence de tout, ce n'est pas vivable.​​ Les deux expériences relatées ci dessus sont malheureuses, mais exceptionnelles. Dans la plupart des cas, tout se passe parfaitement 😉

 

 

CONSEIL PRATIQUE : dès que vous mangez à l'extérieur

N'HESITEZ A DEMANDER ET RE-DEMANDER​​ les listes d'ingrédients et vérifier comment ont été préparés les plats (protocole sans-gluten)!

Il vaut mieux passer pour les emmerdeurs de service plutôt que de tomber malade!!

Dans notre cas de parents d'enfants céliaques, et ben oui, c'est notre rôle de jouer aux parents chiants qui embêtent tout le monde avec leur liste d'ingrédients. On préfère passer pour des emmerdeurs que d'avoir un de nos enfants malade parce que nous n'aurions pas oser 'déranger'...

 

 

 

Quelques​​ trucs pour les déplacements…

 

Les déplacements…c'est le plus stressant au début.

Nous, on est passé en gros​​ à​​ travers 3 phases:​​ 

 

PHASE​​ 1.​​ La première où on était assez stressés,​​ à​​ tout vérifier, être méfiants, lire 4 fois la liste des ingrédients, bref passer 2h au supermarché pour 5 bricoles…(nos premières courses 'sans gluten' furent mémorables!).

 

PHASE​​ 2.​​ La deuxième, on s'est relâchés: on a la chance de vivre en Norvège où la communication sur les allergènes, et sur la maladie céliaque est exceptionnelle (meilleure qu'en France). Les étiquettes des différents produits respectent la législation et il est assez aisé de repérer rapidement les allergènes dans une liste d'ingrédients.​​ D'expérience, on peut également dire que lorsqu'un plat est annoncé 'sans gluten'​​ au restaurant, la cuisine semble suivre derrière. Nous n'avons pas - jusqu'à aujourd'hui - eu de mauvaise expérience (type contamination croisée dans une cuisine ne respectant pas un protocole sans gluten strict).​​ Les serveurs et chefs sont informés, compréhensifs et n'hésiteront pas à vérifier et à vous proposer des alternatives.

Bref, après un moment, on s'est sentis plus à l'aise, moins stressés. Et on s'est relâchés, un peu…Et il nous est arrivé de se retrouver en ville, sans rien​​ à​​ manger pour les enfants et ne pas trouver une place où manger, pour différentes raisons. Bref, plan galère. Surtout avec 2 monstres de 4 et 6 ans affamés...

 

PHASE​​ 3.​​ D’où la troisième phase!​​ Maintenant, on prépare TOUJOURS TOUS nos déplacements.​​ Ça peut paraître un peu lourd et contraignant en l'écrivant (peut être en le lisant aussi?), mais après un moment​​ ça fait tout simplement partie de la logistique quotidienne normale​​ - tout comme quand on a un bébé à gérer, on n'oublie jamais de préparer les biberons & couches de rechange 😉

 

 

 

En déplacement

 

Même si l'on part au dernier moment, sur un coup de tête - genre​​ 'tiens, on va faire cette balade là​​ aujourd'hui', ou tout simplement​​ 'tiens, il faudrait qu'on aille faire un tour dans cette zone commerciale, on a besoin de ça, ça et ça'​​ - et ben​​ on prend TOUJOURS​​ 3​​ minutes pour composer un sac avec ce qui nous permettra de tenir 'au cas où'​​ (car ​​ il y a toujours un 'au cas où'). Ce sac comprend généralement : 1. les gourdes des enfants, 2. des fruits (bananes, fruits secs), 3. des gâteaux secs sans gluten (type 'Maria' de Schär). Comme​​ ça, on est parés si on prend plus de temps que prévu pour X raisons.

 

CONSEIL PRATIQUE : pour un petit déplacement

Préparer un petit sac avec ce qui vous permettra de tenir 'au cas ou', avec par exemple (en plus de la gourde): des fruits (bananes, fruits secs, raisins secs), et des gâteaux secs sans gluten.

Ce conseil est surtout valable pour des enfants qui ne savent pas encore bien gérer la sensation de faim (genre ils t'annoncent qu'ils ont un petit creux quand ils sont déjà en train de défaillir…), et/ou qui n'auront absolument pas la patience d'attendre que vous trouviez une solution (oui, il y a mille raisons d'avoir à faire à une crise en pleine​​ rue - ami parent…). Ce petit sac sera également très utile pour les adultes un peu tête en l'air…je sais de quoi je parle...;-)

 

Pour les déplacements plus longs, genre à la journée, on prépare TOUT avant de partir: les sandwichs des enfants sont par exemple faits avant le départ et placés dans des boites en plastiques (la fameuse 'matpakke' ​​ Norvégienne).

 

web_matpakkemagi.jpg

 

CONSEIL PRATIQUE : la 'matpakke'?!​​ kezako?

Quand vous préparez un pique nique: quelque soit le pain utilisé pour les sandwichs, faits maison ou achetés chez n'importe quelle marque, ce pain est 100 fois plus fragile qu'un pain traditionnel…(le drame du sans gluten). Donc, conseil pratique: placer le sandwich dans une boite (type​​ Tupperware). Tout simplement. Ça le protégera des chocs et autres vestes bourrées dans le sac pendant la balade. Il ne survivrait pas à un simple emballage alu ou plastique…

C'est le concept de la​​ 'matpakke'​​ norvégienne: les norvégiens ne font qu'un petit encas en 'milieu' de journée, vers 11h - genre 2 tartines, un morceau de concombre et c'est réglé (voir nos pages sur la Norvège!) - et ils placent cela dans des petites boites en plastiques. C'est ce que nous devons préparer tous les jours pour nos enfants 😉

 

 

 

En voyage

 

Et pour les voyages? vous me direz…et ben c'est encore autre chose!​​ 

Quand c'est en terrain connu, type Norvège, Suède ou France, pas de souci. On gère. On sait où trouver les produits dont on a besoin, quel supermarché vend quelle marque, quel chaine de resto est de confiance, etc....​​ 

Quand c'est une destination inconnue (ou non testée 'en version sans gluten'), là ça se complique!​​ Et il va falloir​​ un peu de préparation…Cependant, tout dépend de la destination: si nous parlons d'un pays type Européen, US, Australie & co., ça devrait aller. Si nous parlons d'une destination un peu plus 'exotique', type Asie, Afrique, Amérique du Sud, il faudra certainement investiguer d'avantage, vu que la plupart des pays de ces zones ne sont pas sensibilisés a la thématique du sans gluten (ou des allergènes en général).

Bref, concrètement, quand nous planifions un tel voyage, nous passons par 4 étapes pratiques:

1.​​ Consulter internet​​ à propos de la destination, sauter de blog en site, afin de trouver des expériences et commentaires qui peuvent nous aider à nous faire une idée de la difficulté (ou non) d'y vivre sans gluten (étonnement, ce n'est pas si facile de trouver de bons commentaires utiles…);

2.​​ Lister les restaurants​​ à proximité de notre lieu de résidence qui annoncent servir du sans gluten, genre via TripAdvisor et le filtre 'sans gluten'. Par contre, ​​ il est judicieux de lire les commentaires clients! C'est toujours intéressant de lire les expériences d'autres clients: si le resto en question propose VRAIMENT du sans-gluten, si la proposition se limite à un plat ou si on a accès​​ à​​ tout le menu par​​ exemple (et puis c'est toujours intéressant aussi de savoir si c'est bon, accessoirement!).​​ 

3.​​ Lister les supermarchés​​ à​​ proximité de notre lieu de résidence​​ susceptibles de vendre du sans-gluten (genre les grosses enseignes dont on a l'habitude). Le site de Schär propose également une carte interactive listant un certain nombre de point de vente de leurs produits (http://www.glutenfreeroads.com/en/), ce qui nous a été très pratique à plusieurs reprises.

4.​​ Le plus important:​​ les bagages! nous prenons un certain nombre de produits sans gluten dans nos sacs (et valises si nous avons des bagages en soute) afin d'assurer au minimum les premiers jours sur place, s'il se trouve que nous galérons à trouver des revendeurs de produits sans gluten​​ par exemple. Ainsi, nous embarquons généralement: plusieurs paquets de biscuits/gâteaux sans gluten, du pain sans gluten, des paquets de fruits secs (abricots, raisins, pruneaux), des portions de trucs à tartiner pour assurer le petit dèj' et préparer des sandwichs (genre portions de confiture, de pâté). Quand notre hébergement comporte un coin cuisine, on prend également​​ 1 ou 2 paquets de pâtes sans gluten,​​ 1 ou 2 pots de sauce tomate sans gluten, et d'autres sachets de pain. Alors oui,​​ ça prend de la place, du poids, MAIS: 1.​​ ça dépanne toujours, 2. a priori​​ ça sera mangé pendant le séjour, et du coup​​ ça vous fera de la place pour ramener des souvenirs.

 

cute-watercolor-background-with-luggage_23-2147551851.jpg

 

CONSEIL PRATIQUE : quand on part en voyage…

1.​​ Consulter Monsieur​​ Google! Il sait tout! (ou presque…): googlez le nom de votre destination + 'sans gluten' et​​ vous devriez tomber sur pas mal de pages (plus ou moins) utiles

2.​​ Consulter​​ TripAdvisor​​ : listez les restaurants de votre destination et cochez l'option 'sans gluten' (ne pas oublier de lire les commentaires clients)

3.​​ Consulter le site de​​ Schär​​ : listez les points de vente de leurs produits de votre destination, ça peut toujours être utile!​​ 

4.​​ Si possible prendre un logement avec cuisine: outre le fait de réduire le coût de vos vacances (pas besoin d'aller au resto pour tous les repas), cela vous permettra de préparer vos repas vous-mêmes et donc de maîtriser pleinement les problèmes de contamination croisée. ATTENTION: pensez tout de même à bien laver les casseroles, passoires et autres ustensiles dont vous vous servez! Les précédents locataires ont certainement cuisiné des aliments standards type pâtes avec gluten, et n'ont peut être pas nettoyé ces ustensiles avec l'attention nécessaire à un régime sans gluten strict…

5.​​ Dans vos bagages: charger vos bagages de produits de base pour les premiers jours et pour le 'au cas où', afin d'avoir de quoi survivre et ne pas se stresser dès les premiers jours de vacances: biscuits, fruits secs, pain, portions de confiture et pâté pour faire des sandwichs, paquets de pâtes, pots de sauce tomate sans gluten - ça prend de la place à l'aller, mais ce sera autant de disponible au retour pour les souvenirs!

 

LIENS INTERNET

http://www.glutenfreeroads.com/en/

https://www.tripadvisor.com/Restaurants

(cochez l'option 'sans gluten dans les filtres!)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.